Accueil Etudes stratégiques Etudes Economiques Les Investissements Directs Etrangers (IDE) et les avantages ...
Les Investissements Directs Etrangers (IDE) et les avantages comparatifs des régions PDF Imprimer Envoyer

Contexte et opportunité :

L’investissement direct étranger (IDE) joue un rôle majeur dans la promotion de la croissance, le transfert des technologies et des connaissances et dans l’intégration des économies dans les échanges de la mondialisation. Cependant, avec la globalisation de l’économie et de la technologie, la stratégie d’implantation des entreprises et leur ancrage territorial ont fortement évolué, les entreprises deviennent de plus en plus nomades. Les territoires deviennent en concurrence et cherchent à attirer les entreprises ou à les retenir.

De ce fait, l’attractivité des territoires pour les IDE est devenue un nouvel impératif des politiques économiques nationales. La nouvelle course pour attirer les entreprises, les capitaux et les compétences, passe par la mise en œuvre de politiques économiques centrées sur l’attractivité des territoires. Cet objectif constitue l’axe majeur de toutes les politiques économiques des pays.

Notre pays aussi, s’est engagé dans un processus de reformes pour la mise en place des conditions cadres favorables à l’investissement. Ces conditions définissent le contexte dans lequel les entreprises évoluent, et partant, elles jouent un rôle sur la capacité de développement des territoires dans lequel les firmes sont ou seront implantées. Dans ce sens, la prise en compte de la composante territoriale dans les politiques publiques visant la promotion des investissements étrangers constitue un enjeu important pour le développement régional.

Ainsi, L’appréciation de l’attractivité des différentes régions marocaines, la mise en adéquation entre les mesures favorisant l’investissement étranger et la capacité de drainage de ces différentes régions, sont un impératif de premier plan dans le contexte actuel marqué par l’exacerbation de la concurrence au niveau mondial entre les différents territoires pour attirer de nouvelles entreprises et maintenir celles existantes en place.

Objectifs :

Au-delà de l’appréciation de l’attractivité des différentes régions marocaines au regard des IDE, tout l’intérêt de cette étude réside, dans l’analyse du lien de causalité entre les dispositifs incitatifs mis en place pour promouvoir les investissements étrangers et leurs effets réels sur le développement socio-économique des différents territoires. Autrement dit, elle a pour objectifs de : 
- Définir quels sont les facteurs d’attractivité sur lesquels chaque région marocaine aurait le plus d’intérêt à se positionner pour s’adapter à l’environnement changeant et devenir plus attractive et montrer comment ces territoires doivent s’organiser pour consolider ces avantages. 
- Dessiner les contours d’une politique d’attractivité pour les différentes régions marocaines qui ne se limite pas à une série d’aides génériques offertes à tout investisseur étranger susceptible de s’implanter localement, mais qui envisage de construire et de promouvoir des avantages spécifiques pour les territoires. 
- Décrire les types d’appui à l’investissement possibles en précisant pour quels types de territoires, et avec quels critères d’éligibilité. 
- Eclairer sur les améliorations et les mesures nécessaires à entreprendre pour ajuster le dispositif incitatif actuel en faveur des investissements étrangers aux réalités spatiales et contribuer à favoriser une répartition efficace des investissements étrangers créateurs d’emploi entre les différents territoires et ce en adéquation avec leur avantages comparatifs respectifs. 
- Définir les mesures et les mécanismes à mettre en place, et ce aussi bien au niveau national (tronc commun) que régional (spécificités locales et régionales), pour une politique de promotion des investissements différenciée territorialement.

Résultats attendus :

Identifier et proposer des voies de réforme permettant de mieux lier les politiques publiques liées à l’investissement et au développement économique aux objectifs de l’aménagement du territoire fondés sur les principes de l’intégration, de l’efficacité économique et de la solidarité territoriale.